les Routes de Soi

Pourquoi ce nom ? …

Analogie : Les Routes de la Soie <-> Les Routes de Soi

Tout comme les Routes de la Soie, les Routes de SOI

FASCINENT le voyageur qui est en NOUS

FAÇONNENT notre MONDE, le MONDE

 

Tout naturellement et par analogie, Les Routes De Soi, se sont imposées à moi.. Ces chemins empruntés, parcourus, rêvés… ce voyage que l’on entreprend pour regarder notre Moi autrement, pour apporter un peu de magie dans notre vie... s’ouvrir à toutes les opportunités que l’existence peut offrir, vivre dans un état de conscience suprême

Combien de chemins devrons-nous emprunter ? 1, 100, 200 ou plus ? comment seront ces chemins ?

Un voyage mythique... à l'époque des Routes de la Soie, les voyageurs devaient s’accommoder d'une géographie hostile, des sables brûlants aux steppes infinies, des cols inaccessibles... 

Comme ces aventuriers, nous traversons et empruntons différents chemins..nous rencontrons des personnes d'origines diverses 

Deux personnes qui se rencontrent c’est Deux Mondes qui se rencontrent, chaque personne est Un Monde en elle-même... Un monde Unique avec un vécu et une trajectoire unique.

Deux mondes en nous… La Peur... et L’Amour. Vivre dans la peur ne nous permet pas d’Etre dans une relation profonde, y compris et surtout avec soi-même alors Vivre dans l’Amour, le Cœur Ouvert.

Transformer nos peurs en moteur plutôt qu’en frein... 

Nous sommes ici pour apprendre à Aimer, à nous Aimer… élémentaire … mais c’est loin d’être facile...

 

Je sous souhaite de Vivre une merveilleuse aventure dans votre cocon et des Ailes pour voler vers votre liberté…

 

Coeurdialement    

France Guyon

Et par analogie Soie et Soi,

Qui ne connait pas la métaphore de la chenille et du papillon ?! 

Pourtant on néglige de préciser un point important sur cette métamorphose si parlante.

Dans son cocon, la chenille commence par… se décomposer totalement. Si vous observez ce phénomène sans rien connaître du processus, vous prendriez le cocon pour une tombe où une bestiole s’est enfermée pour mourir. Jamais vous n’imagineriez que cette bouillie de chenille va devenir un magnifique Être ailé, plus évolué, qui au lieu de dévorer les feuilles des arbres, deviendra un merveilleux pollinisateur. Les cellules qui déclenchent cette métamorphose s’appellent du joli nom de « cellules imaginales ».

Cet exemple nous enseigne que parfois le changement passe tout d’abord par une phase de chaos, de destruction, de décomposition...

Que cette décomposition puisse être le prélude à l’émergence d’une humanité qui déploierait ses ailes, symboles de facultés spirituelles.

Esprit

feu

Coeur

Eau

Corps

Terre

Mental

Air

 

© France Guyon 2019

en collaboration avec RiVIERA CRÉATION | Roger Baumann