Vous reprendrez bien.... un arbre !


De très nombreux articles vous racontent l'histoire de l'HOMME et de la FORET

de ce lien très fort qui nous unit avec nos amis les arbres...

Une marche en forêt... acte banal... et pourtant avec tous nos sens en éveil pour accueillir nos sensations, humer ces odeurs parfois délicates ou puissantes comme l'odeur de la terre après la pluie, de champignons, marcher et écouter le bruit de nos pas sur la mousse, les feuilles mortes.... Marcher en forêt s'apparente à de la relaxation ou à une séance de méditation et cela est extrêmement bénéfique pour la santé..

Une philosophie japonaise le Shinrin Yoku ou littéralement Shinrin (forêt ) et Yoku (bains ) bain de la forêt est très en vogue. Cette pratique thérapeutique consiste à se reconnecter à la nature en faisant de grandes balades en forêt; elle existe depuis des milliers d'années. Les japonais ne sont pas les seuls à pratiquer cette méthode thérapeutique... Les Hommes, loin des études scientifiques, ont toujours intuitivement communiquer avec la Nature pour leur bien-être.

La pratique du Shinrin Yoku implique une détoxification des appareils numériques (téléphone, appareil photos, appareils connectés... ) comme toutes méditations en pleine conscience. Etre ICI et MAINTENANT ...

Se promener au gré du vent, sans but.. en flânant et nos 5 sens en éveil.

LA FORET - ÉLEVÉE AU RANG DE GUÉRISSEUR

De très nombreuses scientifiques attestent des bienfaits de Mère-Nature sur notre santé, morale, physique et psychique. Parmi les nombreux bienfaits nous pouvons en citer quelques uns.

Action sur le système nerveux, booster de notre moral

Action sur la concentration,

la marche est reconnue pour faciliter la digestion tant physique que psychique.

Et si chaque arbre nous prodiguait ses propres bienfaits ? 

Voici quelques espèces qui nous apaisent, tirées du livre  Ces arbres qui nous veulent du bien : à la découverte des bienfaits de la sylvothérapie. de Laurence Monce (Monod)

Le tilleul, un baume pour le cœur

C’est un arbre vénéré pour son aspect doux et accueillant. Il symbolise l’amour, la beauté et la fertilité, et a souvent été associé au caractère féminin. Les amoureux qui veulent voir leur amour durer viennent parfois l’enlacer pour se jurer fidélité ou même célébrer leur mariage sous sa ramure

Le saule, la grand-mère consolatrice

Le saule symbolise la grand mère consolatrice. C’est un arbre qui incarne la lune et l’eau. Cet arbre parle de la féminité. Il a longtemps été considéré comme un être chaste pouvant calmer les ardeurs sexuelles voire la stérilité.

Le bouleau, la sœur accueillante

Le bouleau représente la porte entre les mondes de la vie et de la mort. Cet arbre, empreint de connaissances, est un arbre féminin qui danse avec légèreté dans le vent. Éternelle ballerine, le bouleau ne semble presque pas vieillir. Il a traversé les siècles depuis l’ère glaciaire jusqu'à aujourd’hui. Cette Dame blanche a réussi à coloniser les terres désolées de sa lumière, les emplissant d’énergie et les transformant en magnifiques forêts fantasmagoriques. Auprès du bouleau, vous entrerez en contact avec la fluidité féminine, votre inspiration grandira et vous vous sentirez respirer de bonheur et de joie de vivre. Rentrer en contact avec la sagesse du bouleau, c’est recommencer à zéro, laisser à ses pieds toutes les énergies du passé pour traverser une nouvelle ère de votre vie, sans aucune peur, libéré de vos soucis. Maintenant, vous sentez une énergie légère vous emplir, vous êtes prêt à changer le monde, à prendre de nouvelles résolutions. Tout est possible, rien ne vous arrête plus.Le bouleau est comme votre grande sœur, accueillante et pleine de douceur. Aller à sa rencontre durant votre promenade en forêt, apaise immédiatement votre âme, vous fait sentir écouté et compris. La traversée de ces forêts vous donne la sensation d’être à la maison, en famille, car la discrète présence du bouleau purifie l’atmosphère. Son aspect muet ressemble à une vieille femme aux cheveux blancs ou à une jeune adolescente qui danse dans le vent. En sortant de la forêt de bouleaux, vous vous sentirez libre d’aller de l’avant et d’avancer vers une nouvelle vie qui s’offre à vous. C’est l’arbre purificateur.

MAIS ATTENTION - TOUT BIENFAIT A EGALEMENT SON REVERS

Câliner un arbre peut s'avérer dangereux !

embrasser un feuillu ou un conifère n'est pas sans danger ! L'étreinte, surtout si elle est pratiquée en short et manches courtes, risque de tourner court tant les troncs abritent de nombreux périls irritants, urticants... voire mortels. “Les bûcherons savent, par exemple, que c'est une très mauvaise idée de serrer un chêne ou un charme. Leur écorce peut héberger une frullania, une mousse qui provoque de fortes démangeaisons pouvant s'étendre au-delà des zones du corps qui ont été touchées” explique Christophe Bouget, chercheur au laboratoire Écosystèmes forestiers EFNO de l'IRSTEA (Institut national de recherches en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture) de Nogent-sur-Vernisson

Moralité, avant d'enlacer un arbre, il convient de s'assurer qu'il est consentant !


Je vous souhaite de VIVRE de belles étreintes dans la douceur...














5 vues

© France Guyon 2019

en collaboration avec RiVIERA CRÉATION | Roger Baumann